Comment utiliser les engrais foliaires: l’importance des oligo-éléments

Engrais foliaires et engrais racinaires : à chacun son rôle

Les plantes se nourrissent d’abord et surtout par leurs racines. Elles sont capables d’absorber les éléments majeurs et les oligo-éléments contenus dans le sol sous forme d’ions (azote, phosphore, potassium…) à partir du moment où ils sont disponibles dans la solution du sol. Cette absorption par la plante est rendue possible grâce à la transpiration foliaire.

C’est au niveau de ses feuilles, plus précisément de ces stomates, que la plante absorbe le CO2, nécessaire à la photosynthèse, et rejette de l’oxygène par respiration, et de l’eau par transpiration. Afin de compenser cette perte en eau « transpirée », la plante absorbe l’eau chargée en éléments minéraux du sol.

Pour répondre à tous ses besoins métaboliques, la plante doit avoir accès à tous les éléments minéraux qu’ils soient majeurs (azote, phosphore, potassium, calcium, magnésium et soufre) ou oligo-éléments (cuivre, bore, manganèse, zinc…). Or, dans différentes conditions, son absorption racinaire est limitée ou incomplète :

  • pH du sol
  • taux d’argile et/ou de matière organique
  • antagonisme entre éléments
  • hydromorphie ou sécheresse
  • températures
  • activité biologique

Pour pallier ces carences, que ce soient des carences induites (l’élément est présent mais n’est pas absorbable) ou des carences vraies (l’élément n’est pas présent) le recours aux engrais foliaires est la solution complémentaire aux engrais racinaires.

 

Les engrais foliaires : pourquoi ça marche ?

Pour répondre à la question : pourquoi l’apport d’engrais foliaire a un impact sur les plantes, il faut d’abord revenir aux rôles des oligo-éléments. 

Les oligo-éléments interviennent dans de multiples fonctions métaboliques des cultures : photosynthèse, croissance, fixation de l’azote, synthèse des protéines… Ils sont les cofacteurs de nombreuses réactions enzymatiques. 

Comme une voiture sans clé ne peut démarrer, les enzymes sans oligo-éléments ne peuvent remplir leurs fonctions.

La nutrition en oligo-éléments est donc vitale pour les plantes, bien que les quantités nécessaires soient très faibles. A titre d’exemple, 1 hectare de vigne consomme sur un cycle 100 fois plus de potassium que de tous les oligo-éléments nécessaires à sa croissance ! 

Étant donné le nombre de facteurs pouvant influencer l’absorption racinaire des éléments, le risque d’une carence durant le cycle de la culture est élevé. C’est pourquoi une complémentation en engrais foliaire, même minime (de l’ordre d’1 ou de 2 litres / ha), aura un impact positif sur le rendement et/ou la qualité de la culture.

 

Oligo-éléments : un besoin minimum pour une absorption maximum

Dans la mesure où les besoins des plantes en oligo-éléments sont très faibles mais vitaux, l’enjeu n’est pas de les apporter en quantité, mais d’assurer leur absorption par la plante. Plusieurs stratégies sont alors possibles et peuvent alors se compléter :

  • Augmenter le pouvoir « mouillant » et « collant » des gouttelettes d’oligo-éléments favorise leur contact avec la surface des feuilles. Leur pénétration jusqu’au vaisseau de transport dans la plante est ainsi facilitée.
  • Associer ces oligo-éléments à des composés natifs végétaux améliore leur transport dans la plante. Reconnus par la plante, ces chélates naturels rentreront ensuite directement dans les cellules végétales après avoir joué ce rôle de transporteur.
  • Favoriser la conduction de la sève à travers le végétal revient à améliorer l’effet de pompe. L’association de composés natifs végétaux et d’oligo-éléments améliore ainsi l’absorption racinaire, créant de fait une synergie entre engrais au sol et engrais foliaire.

 

Par conséquent, les engrais foliaires présentent 2 intérêts majeurs : apporter les oligo-éléments indispensables au métabolisme végétal et favoriser l’absorption des engrais apportés au sol. 

Ils font donc partie intégrante d’un itinéraire complet de fertilisation des cultures car en favorisant l’assimilation racinaire des éléments fertilisants ils augmentent les rendements et la qualité des récoltes.

 

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Contactez-nous