Fertiliser un Sol : pour un Rendement Durable

Fertiliser un sol doit aujourd’hui rimer avec fertilité des sols pour obtenir des rendements durables. En effet, épandre des engrais dans un sol non-fertile est peu, voire non-efficace. Pourquoi ? Car le manque de biodiversité dans le sol diminue fortement l’action des produits de fertilisation,  et ainsi, la quantité de rendements. Accroître la quantité et la qualité de la production durablement, requiert avant tout de stimuler la vie dans le sol. Découvrez comment fertiliser un sol pour un rendement durable.

 

Fertiliser un sol durablement : changement de pratiques

Certaines pratiques agricoles traditionnelles ainsi que l’emploi d’engrais chimiques ont considérablement réduit la vie dans le sol. Bien que les rendements agricoles aient connu un accroissement majeur durant les 30 glorieuses, les quantités des productions stagnent dans la majorité des cultures depuis 1990. Et pour cause : les sols sont devenus pauvres en micro-organismes, et autres nutriments présents naturellement dans la terre, tels que l’azote ou le potassium. Les pratiques agricoles et la fertilisation d’hier ne répondent pas aux enjeux des sols agricoles d’aujourd’hui. Il est ainsi indispensable de s’en rendre compte, pour pouvoir fertiliser un sol adéquatement et obtenir des rendements durables. Parmi les “nouvelles” pratiques agricoles à prendre en compte :  la rotation des cultures qui conservent l’humus, l’utilisation du couvert végétal et du procédé de bioremédiation, l’éco-fertilisation, et autres pratiques en faveur d’une agriculture de conservation.

L’amendement agricole

À ces changements de pratiques agricoles, vient la mise en place d’une fertilisation agissant en faveur de la biodiversité des sols. Avant même d’envisager d’épandre des engrais, l’amendement  calcique est la première étape pour accroître la vie du sol en améliorant sa structure et sa fertilité. Les éléments compris dans les amendements permettent de corriger le pH des sols, et de développer la vie microbienne dans la terre en y faisant circuler davantage d’eau et d’air.  Ils permettent ensuite d’optimiser l’absorption des engrais par la plante. L’amendement calcique stimule les organismes du sol, qui font naturellement un travail considérable en participant à divers processus d’amélioration de la fertilité des sols. Les vers-de-terre assurent, par exemple, une “bonne aération” du sol en creusant des galeries. Fertiliser un sol en commençant par un amendement calcique, optimise les résultats. 

Les engrais éco-alternatifs 

Le choix des engrais est déterminant quant au respect de la vie du sol et des plantes. Les cultures dont les sols contiennent trop d’engrais chimiques appauvrissent le travail de l’amendement calcique et des organismes du sol. Afin de renforcer la stimulation des micro-organismes du sol, un engrais doit être d’origine naturelle. Cela permet à ses composés natifs d’être reconnus et mieux assimilés, par le sol et ensuite par plantes. En plus du phosphore, de la potasse, et de l’azote, les formules d’engrais doivent contenir des éléments nutritifs répondant aux besoins spécifiques des cultures. Parmi ces éléments nutritifs : des oligo-éléments (bore, zinc, sélénium, etc.) et les macro-éléments (calcium, magnésium, etc.).

Les cultures dont les sols contiennent une vie biologique active et entretenue, sont des cultures dont les rendements ont un potentiel de croissance forte. Que ce soit en matière de quantité ou de qualité, les rendements d’un sol s’accroissent à mesure que la terre contient des éléments nutritifs et fertiles. Fertiliser un sol pour obtenir un rendement durable est donc plus que jamais possible, tant que la fertilité des sols reste préservée. 

 

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Contactez-nous